Par Daniela Wegmüller et Oliver Zimmermann

Au travers de cette simple question "Que signifie en fait la calligraphie sur le t-shirt de notre association ?", un grand espace (de signification) s'est ouvert à nous. Après les premières recherches sur Internet et la consultation de plusieurs ouvrages spécialisés, il a fallu se rendre à l’évidence que la question ne trouverait pas de réponse simple et rapide. Tout comme cela peut arriver parfois dans la pratique du Taiji, un certain découragement s’est fait jour face à des contenus très complexes et parfois contradictoires. Un défi trop grand ? Comment l'aborder ? Abandonner ? Quelle recommandation notre professeur de Taiji nous donnerait-elle dans un tel moment, lorsqu’il y a ‘trop’... ? Orientation et "la base", ralentir, explorer. Voilà. Nous avons donc utilisé cet ‘outil Taiji’ pour tenter d'éclairer un petit coin de l'immense espace – ‘step by step’, tout en sachant que ce n'est qu'un pas sur un chemin long et passionnant.

Bild3

Une calligraphie de notre Grand Maître Chen Xiaowang -  Jing, Qi, Shen


Voici donc les contenus que nous souhaitons partager avec vous. Les praticiens de la MTC parmi vous, les sinologues et autres intéressés sont invités à soumettre leurs ajouts, commentaires, etc. Nous avons également compilé ci-dessous une liste de liens et de documents utiles.

"San" représente le chiffre trois. Le caractère simplifié pour "Bao" représente un trésor - une pierre de jade (玉), la pierre du roi (王) – au travers du symbole d’un toit: un trésor ou un joyau.


Le chiffre trois a également une signification symbolique : dans le taoïsme, le trois est la source de toutes choses.

Le Dao génère l'Un. L'Un génère le Deux. Le Deux génère le Trois. Trois génère toutes choses. Toutes les choses ont l'obscurité dans le dos et s'efforcent d'atteindre la lumière, et la force qui circule leur donne l'harmonie.
Lao-Tseu, Tao Te King, verset 42


Jing, Qi et Shen

Selon la vision chinoise, cette trinité d'où émerge toute vie est représentée dans le corps humain par l’union et la transformation des trois trésors : Jing 經, Qi 氣 et Shen 神. Dans l'alchimie intérieure taoïste, "San Bao" est censé relier l'homme à la terre et au ciel (yin et yang).

Jing (l’essence)

Le Jing est l'énergie de base de l'être humain. Lorsque cette énergie rénale est complètement épuisée, on meurt. En tant qu'essence vitale du corps physique, il est étroitement lié à l'acte sexuel. Le Jing peut également être appelé énergie spermatique ou ovarienne, qui est située au milieu de l'abdomen. En tant que composante yin de l'être humain, il relie l'être humain à la terre et est donc associé à l'obscurité et à la forme (matière).

Qi (l’énergie vitale)

Le Qi est le lien entre le corps et l'esprit. Dans les San Bao, il représente à la fois le neutre et le holistique. Comme il englobe à la fois la matière et l'énergie et leur interconnexion, le Qi est associé à l'être humain lui-même qui se trouve entre la terre et le ciel. Le Qi est situé dans le Tantien moyen. Parce qu’il est proche du cœur, il est associé aux pensées et aux sentiments.

Shen (l’esprit)

Le Shen est la force créatrice. Il est situé derrière le troisième œil, dans le Tantien supérieur. En tant que composante yang de l'être humain, le Shen relie l'être humain au ciel et est donc associé à la lumière et à la conscience. Le Shen est capable de relier l'être humain au Dao, à condition que l'ego ne l’en empêche pas.

Bild4

Union des 3 trésors dans le tantien inférieur

San Bao dans le Taichi, Qigong et Neidan

Dans le Taichi, le Qigong et le Neidan (alchimie intérieure taoïste), le lieu de connexion des trois trésors Jing, Qi et Shen se trouve dans le Tantien. Le Shen, qui vient d'en haut (Tantien supérieur), se transforme en Qi entre les deux (Tantien moyen) et en Jing en bas. Un entraînement plus poussé transforme le Jing en Qi et le Qi en Shen. Pendant les exercices, les trois trésors 'San Bao' sont fusionnés dans l'unité du mouvement (corps), de la respiration (Qi) et de l’imagination (esprit) dans le Tantien inférieur.

Autre signification. San Bao dans la philosophie taoïste et le bouddhisme

Contrairement au concept physique de l'alchimie intérieure taoïste, les Trois Trésors ou les Trois Joyaux de la philosophie morale taoïste sont un ensemble de trois vertus. Ce " deuxième ensemble " des San Bao est mentionné au chapitre 67 du Tao Te King : Ci (慈), Jian (儉) et Bugan wei tianxia xian (不敢為天下先) - compassion (douceur), frugalité (parfois traduite par tempérance) et humilité (c'est-à-dire refus de se placer au-dessus des autres).

Dans le bouddhisme, on trouve une triade similaire - bien que spirituelle. Les "San Bao du bouddhisme" sont : Bouddha (l'Illuminé), Dharma (l'enseignement de la Voie) et Sangha (la communauté spirituelle).


Un processus du devenir et du disparaître

"La vie naît sur le ‘chemin de la terre’, de Shen à Jing en passant par Qi. La vie passe et la conscience émerge sur le "chemin du ciel".

"Il s'agit d'un processus du devenir en suivant la lumière, en se déplaçant de la gauche vers le haut et la droite. En tant que processus de matérialisation croissante, il se déplace une première fois de haut en bas et est également appelé ‘Voie de la Terre’. Il vient du niveau Shen (esprit/ lumière/ au-dessus), se transforme en Qi (énergie/ milieu) dans l'entre-deux, pour finalement devenir Jing (essence/ obscurité/ forme) à la base. Ce n'est que dans l'unification des trois trésors dans le Jing que ce mouvement du devenir prend forme, dans la profondeur du bas-ventre. Mais au début, le Jing (essence) n'a pas encore de forme solide. C'est un fluide cellulaire encore volatile, première expression du Qi de la terre dans l’être humain."

(…)

"Dans l'union des trois forces, la poitrine devient la demeure du Qi et le centre de l’être humain entre le haut (le troisième œil, demeure du Shen) et le bas (le centre de l'abdomen inférieur)."
(trad. libre)

Bild5

 

Sources, liens et liste de lecture:


https://taiji-forum.com/glossary/san-bao/
https://at.ert.wiki/wiki/Chinese_alchemy
https://www.agtcm.de/aus-weiterbildung/tcm-fachartikel/theorie-der-chinesischen-medizin/auszug-aus-san-bao-die-drei-schaetze-im-menschen-jing-qi-und-shen.htm#2-die-kraft-der-inneren-einkehr // Blum, Ulla. 2016. Fachartikel erschienen im tiandiren-Journal
Despeux, Catherine. 2008. Jing, Qi, Shen
Engelhardt, Ute. 2000. Langlebigkeitstechniken und chinesische Medizin
Waley, Arthur. 1958. Der Weg und seine Kraft: Eine Studie über das Tao Te Ching und seinen Platz im chinesischen Denken
Wang, Mu. Grundlagen der inneren Alchemie: Die taoistische Praxis von Neidan