„CHENXIAOWANG TAIJIQUAN ASSOCIATION SWITZERLAND – CWTACH" est l'association suisse officielle promouvant le style Chen du Taiji traditionel enseigné par maìtre Chen Xiaowang.

Courant

Chen Taijiquan: Masters and Methods Davidine Siaw Voon Sim et David Gaffney

Présentation du livre: Barbara Lee-Gehring

2019 chen masters

Le livre « Taijiquan Masters and Methods » de Davidine Siaw Voon Sim et David Gaffney est une source d’inspiration incroyablement riche.
Les auteurs, qui pratiquent le Chen Taiji depuis des décennies, ont eu la grande chance d’entretenir des contacts personnels avec différents maîtres et de s’entraîner sous leur conduite, ce qui leur a permis de réaliser des interviews avec eux sur le Taiji et sur leurs méthodes d'entraînement.

C’est ainsi que huit maîtres Taiji de l'ancienne génération s’expriment dans ces pages : ils ont tous encore un pied dans cette époque maintenant révolue lorsque le Taiji n’était pas accessible au grand public et que les maîtres de taiji ne se voyaient pas promus au rang de célébrités: Chen Xiaoxing, Wang Xian, Feng Zhiqiang, Chen Xiaowang, Chen Zhenglei, Chen Yu, Zhu Tiancai et Yu Gongbao.

Ces huit maîtres expliquent ce que le Taiji signifie pour eux, ce qu'il permet de réaliser, comment il est intégré à la culture chinoise, comment on s’entraîne efficacement (...s’entraîner encore et encore, la base et encore la base...). Ils éclairent également différents aspects techniques du Taiji. Les informations réunies dans ce livre sont très précieuses car elles indiquent le chemin juste qu’il faudrait suivre dans le Taiji. Nous pouvons apprendre des erreurs de ces maîtres et des détours par lesquels ils ont dû passer, profiter de leurs connaissances acquises au cours de longues années, et partant améliorer notre niveau en évitant certains pièges. Le chemin du Taiji est sans fin : c'est un processus de travail sur le corps et l'esprit, qui nous permet de grandir en tant que personnes pratiquant le Taiji.

La façon dont le Taiji est exprimé, interprété ou mis en œuvre diffère grandement de maître à maître, de personne à personne.
C’est ainsi que les maîtres éclairent le sujet sous différents angles, chacun à sa manière et avec sa façon de voir.
Le fil conducteur est cependant toujours le même: il s'agit du principe, c’est-à-dire du principe juste, tel qu’il est très clairement défini dans le Taiji, et partant qu'une personne sérieusement intéressée par le Gongfu doit s’entraîner encore et encore pour y parvenir.

Dans la préface du livre on rappelle qu’autrefois les maîtres et les élèves vivaient ensemble pendant des années et que par conséquent la transmission des connaissances se faisait en continu, toujours directement de maître à adepte. De nos jours, personne ne peut passer autant de temps ensemble avec le maître.
Or le monde moderne a aussi ses avantages. Autrefois il aurait été impossible de réunir et résumer une telle somme de connaissances et d’expériences dans un livre tel qu’il est aujourd’hui à notre disposition. C’est pourquoi nous devrions nous en servir sans réserve et mettre son contenu à profit en tant que pratiquants.
Il est passionnant de lire les avis, les points de vue et les méthodes de ces maîtres, et d’apprendre d’eux.

Pour celui ou celle qui pratique le Taiji et qui suit ce chemin, il est très important de bien comprendre la théorie du Taiji. Un livre seul ne suffit pas. Nous avons besoin aussi et surtout de bons professeurs ou maîtres, qui ont une pratique bien plus longue que la nôtre et qui connaissent le chemin, qui nous corrigent et nous guident directement pour que nous soyons à même de mettre en oeuvre les principes correctement.
Il va sans dire qu’il faut nous entraîner et pratiquer sans relâche sur ce chemin, tous les maîtres s’accordent là-dessus. D’ailleurs le livre s’ouvre avec cette citation de Chen Xiaoxing : "Ton plus grand adversaire, c’est toi ».

Prochaines événements